21 questions que les églises doivent se poser avant la réouverture

21 questions que les églises doivent se poser avant la réouverture

Article librement traduit depuis : 24 Questions Your Church Should Answer Before People Return – J’ai toutefois modifié les exemples et témoignages pour les adapter à mon contexte d’église.

Nos lieux de culte sont aujourd’hui fermés. Nos églises restent néanmoins très actives sur Internet, et c’est une vraie bénédiction. Même si aucune date n’a été annoncée à ce jour (le Mercredi 22 Avril), il est important de préparer la réouverture de nos églises.

Ne croyez pas que nous allons annoncer le lundi la réouverture et que toutes nos activités vont reprendre là où on les a laissées. En tous cas, ça n’est pas souhaitable. Au jour de la réouverture, la crise du Covid-19 ne sera pas derrière nous, pas encore. Et il faudra être vigilant pour protéger nos fidèles et nos concitoyens. Oui, nous sommes des hommes et des femmes de foi, nous agissons, non par la peur, mais par la foi. Mais nous agissons également avec sagesse et intelligence.

Voici, donc, 21 questions à se poser avant la réouverture de nos églises :

#1 – Et si les rassemblements étaient limités à 100 personnes ?

Et même, à 50 ? C’est une éventualité à prendre très au sérieux. A l’Eglise La Pépinière, nous comptions 400 fidèles chaque dimanche avant le début de la crise. Nous étions fraîchement passés à 2 cultes avec des objectifs de croissance.

Si donc, il nous fallait reprendre en limitant à 100 personnes nos rassemblements, il faudrait, alors, organiser 5 cultes. Comment s’organiser ? Comment annoncer ce fonctionnement ? Comment communiquer auprès de ceux que nous serons obligés de renvoyer chez eux car nous aurons atteint la limite des 100 personnes ?

Pour nous, c’est absorbable, mais pour les églises à plus de 1000 personnes ?

C’est une question dont il faut trouver une réponse rapidement !

#2 – Quelles décisions prendre concernant la Cène, les baptêmes, l’imposition des mains… ?

Pourrons-nous continuer à participer à la Cène comme avant ? Passer les éléments de mains à mains, rompre le pain ? Boire dans la même coupe ?

La distanciation sociale est elle possible dans un baptistère ? Ou la pratique de l’imposition des mains ? Devons-nous nous laver les mains entre chaque prière ?

#3 – Faut-il annuler/reporter nos camps d’été ?

Je (Paul) suis directeur de camps d’ados et j’ai été animateur avant ça. J’aime les colos et je sais que c’est un moyen pertinent pour rencontrer Dieu. Que faut-il faire ? Les annuler ? Les reporter ? Comment pouvons nous atteindre les enfants malgré tout ?

A l’Eglise La Pépinière, nous avons annulé une rencontre de jeunes, un week-end d’ados. Que ferons-nous ?

Nota bene : Le ministre de l’intérieur a déclaré que ces vacances d’été ne ressembleraient pas aux précédentes, laissant entendre l’interdiction de camps d’été.

#4 – Comment allez-vous récolter les offrandes ?

“Un tronc va passer dans les rangs pour ramasser les offrandes !” Comme pour la Cène, comment allons nous faire ? Quels moyens allons-nous mettre en place pour permettre aux fidèles de continuer à donner ?

Un tronc à l’entrée de la salle de culte ? Comment allez-vous l’annoncer ?

#5 – Comment allez-vous nettoyer l’église ?

Surtout si vous allez multiplier les cultes, comment allez-vous désinfecter les chaises, les poignées de porte, les sanitaires entre chaque service ? Comment allez-vous mettre en place de telles équipes ?

Qu’en est-il des jouets de l’espace petite enfance ? Les enfants sont, souvent, des porteurs sains. Les salles d’accueil des enfants seront-elles nettoyées aussi ? Par qui ? Comment ? Avec quel matériel ?

Il faut le préparer maintenant, parce qu’au jour de la réouverture, il sera trop tard.

#6 – Parlons du service pour les enfants ?

Comment allons-nous rassurer les familles qui vous confieront leurs enfants ? Les professeurs des écoles s’interrogent sur la faisabilité d’un retour à l’école, et nous ? Allons-nous laisser les enfants se réunir dans une boîte à pétrin du Covid-19 ?

Comment assurer la distanciation sociale avec 10 ou 20 enfants ?

#7 – Comment accueillir les cérémonies religieuses ?

Mariages, funérailles, présentations d’enfants… Devons-nous continuer à les accueillir ? Lesquelles continuer, Lesquelles arrêter ? Comment le communiquer ?

#8 – Le café d’accueil est-il encore possible ?

Beaucoup de nos églises offrent un moment de convivialité avant ou après la célébration avec un café ou des gâteaux. Devons-nous continuer ce service ? Comment gérer l’afflux des fidèles autour de cette table ? Comment respecter les règles d’hygiène ?

#9 – Allons-nous continuer à publier nos célébrations en ligne ?

Depuis le début du confinement, beaucoup d’églises ont commencé à publier leurs célébrations sur Youtube / Facebook offrant aux fidèles une continuité dans la louange, la prière et la méditation de la parole (Allez voir ma vidéo sur ce sujet : Les églises et le Coronavirus). Pour certaines, c’est une mesure provisoire, pour d’autres, c’est le départ d’un nouveau service pour l’église.

Après la réouverture de nos églises, faudra-t-il poursuivre ce service ? Etait-ce provisoire ? Quel impact ce “nouveau” service aura-t-il sur la fréquentation de nos lieux de culte ?

A l’Eglise la Pépinière, nous touchons par nos célébrations en ligne environ 300 personnes, et certaines ne fréquentent pas notre église habituellement. Est-ce un problème ?

Je me permets une réflexion qui m’est propre  : “Votre communication sur les réseaux sociaux est le reflet de votre église“, vous pouvez ne pas être d’accord, mais une communication vieillotte renvoie l’image d’une église… vieillotte.

#10 – Comment allons-nous gérer les bénévoles démissionnaires ?

Il est possible que les bénévoles les plus vulnérables (personnes âgées, santé fragile…) “démissionnent” de leur poste pour des raisons de protection. Par exemple, la personne âgée qui ne souhaite plus s’occuper de l’école du dimanche parce qu’elle craint d’être contaminée.

Serons-nous en mesure de les remplacer ? Comment allons-nous gérer le manque de bénévoles le cas échéant ?

#11 – Le service d’accueil continuera-t-il de fonctionner ?

Les bénévoles accueillant les fidèles par une poignée de main ou par une bise (“un saint baiser“), comment doivent-ils agir ? Quel est l’avenir de ce service ? Comment préserver la distanciation sociale dans ce cas ?

#12 – “Retourne toi vers ton voisin et dis lui Bonjour !”

On connait tous ces petites phrases invitant à accueillir son voisin de chaise.

La question est la même ? Est-ce encore possible ?

#13 – Les gens ne reviendront pas tous, tout de suite !

Depuis que nous avons démarré nos deux cultes, nous avons pris l’habitude de mesurer l’affluence de nos célébrations. Une chose est sûre, tout le monde ne reviendra pas tout de suite !

Dans ce dénombrement, doit-on prendre en compte l’affluence de la célébration en ligne (ou du culte en direct) ?

#14 – Allons-nous multiplier les célébrations ?

On en parlait dans la première question, la limitation du nombre de personnes pour un rassemblement nécessite d’augmenter le nombre de célébrations. Mais qu’en est-il des églises ayant 50 membres, dans un local de 60m2 ? Comment va-t-elle gérer la distanciation sociale ? Comment va-t-elle placer les chaises ?

#15 – Allons-nous réouvrir avec uniquement des célébrations de louange ?

Certaines églises organisent des célébrations axées uniquement sur de la louange (sans prédication, sans service de la Cène…). Elles permettent aux fidèles de vivre un temps de communion avec Dieu et d’être renouvelés corps, âme et esprit. Pour cela, les chaises sont enlevées, la distanciation sociale est respectée et les fidèles peuvent vivre le moment sans inquiétude.

Pour poursuivre les enseignements, les cultes en ligne sont maintenus, ou peut-être est-ce l’occasion de démarrer des groupes de maison ?

Cette stratégie peut-elle convenir à toutes les églises ? Comment la mettre en place ?

#16 – Comment organiser les dépenses de l’église s’il n’y a pas de rattrapage suite à la réouverture ?

Difficile de récolter les offrandes quand les fidèles ne sont pas présents physiquement pendant la période de confinement. Forcément, ça se ressent sur les finances de l’église. Avec foi, nous espérons un rattrapage à la réouverture, mais comment organiserons-nous les dépenses de l’église si les prévisions n’étaient pas atteintes ?

Allons-nous puiser dans les réserves ? Allons-nous réduire les dépenses de l’église ? Supprimer des projets ? Réduire des budgets ? Quelle sera notre stratégie de dépense ?

#17 – Comment allons-nous gérer les conséquences du confinement sur les fidèles ?

Si pour certains le confinement se passe bien, dans un cadre agréable et sécuritaire, pour d’autres, c’est plus compliqué. Violences conjugales, violences familiales (qu’elles soient physiques ou verbales…). Certains sites pornographiques ont offert un abonnement durant le confinement, la consommation d’alcool pourrait être plus grande, la consommation de jeux vidéos (animal crossing…) pourrait augmenter…

Comment allons-nous gérer le retour de ces fidèles ayant de nouvelles addictions, ayant de nouveaux troubles psychologiques ? Sommes-nous prêts à offrir un bon service de relation d’écoute et de relation d’aide ?

#18 – Comment allons-nous gérer le temps de transition entre les services ?

A l’Eglise la Pépinière, nous avions 30 minutes de battement entre chaque célébration. C’est un temps où les fidèles se rencontrent et prennent des nouvelles. Selon la distanciation sociale, comment allons-nous gérer ce temps de communion fraternelle ?

Allons-nous le supprimer ? le réduire ? Peut-être créer un chemin d’entrée et un chemin de sortie pour que les fidèles de la célébration sortants ne rencontrent pas ceux de la célébration entrants ?

#19 – Comment allez-vous organiser les réunions de semaine ?

Comment gérer la problématique du point #1 avec nos réunions de semaine ? Allons-nous trouver des bénévoles pour nettoyer les salles de réunion ? Allons-nous trouver des bénévoles pour organiser ces réunions ?

#20 – Est-ce le moment d’investir dans la technique ?

Si pendant le confinement il était acceptable que la qualité de diffusion soit moindre, est-ce que ça sera toujours le cas ensuite ? Est-ce le moment d’investir pour une diffusion digitale de nos célébrations ? Quel matériel choisir ? Quels bénévoles pour s’en occuper ? Quels formats ?

#21 – Allons-nous créer de nouveaux postes dans nos églises ?

L’Eglise doit s’adapter à son contexte, elle change, elle évolue, elle mute en fonction de son environnement. Ce temps de confinement pourrait-il amener la création d’un nouveau ministère ? Est-ce possible que des pasteurs en ligne voient le jour ? Un ministère qui dépasserait le cadre de l’église locale ? Quel en sera le cadre ? La définition ? Comment mesurera-t-on son impact ?


Cette liste de questions n’est pas exhaustive. Elle pose les bases d’une réflexion à avoir avant la réouverture.

Quelles sont les questions à ajouter ? Qu’avons-nous oublié ?

Pour partager votre ressenti, votre perspective, votre problématique, commentez cet article, ainsi nous pourrons nous tenir prêts pour la réouverture !

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.”
Matthieu 5:13