[A-Z Challenge] C comme Crainte de Dieu

La crainte de Dieu est elle compatible avec son amour ?

Comment peut on “avoir peur” de quelqu’un qui est censé nous aimer d’un si grand amour ? Le problème réside essentiellement dans les définitions que l’on donne de “craindre” et “amour“.

L’amour de Dieu

Le problème de la définition de “Aimer”, c’est qu’on en donne une définition mielleuse et digne d’un mauvais téléfilm de M6…

“Aimer, c’est monter si haut pour toucher les ailes des oiseaux…” On aura fait beaucoup mieux comme définition.

La définition que la Bible donne du mot “aimer” se résume dans ce verset :

“Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”
Jean 3:16

L’amour selon la Bible est un amour qui se donne, qui se livre et qui s’abandonne. On retrouve cette même notion quand la Bible demande aux maris d’aimer leur épouse : “Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle” Ephésiens 5v25.

La principale erreur que l’on fait quand on définit l’amour, c’est qu’on le définit par les sentiments qu’il procure. Ainsi, nous avons tendance à croire qu’une personne ne nous aime pas parce qu’elle a été sincère avec nous.
Nous, les hommes, en sommes le parfait exemple : Quand notre épouse nous rappelle que l’on a oublié de sortir la poubelle, nous traduisons automatiquement par “Tu es un bon a rien, je ne peux pas aimer un bon a rien…”.

Aimer quelqu’un, c’est vouloir son épanouissement même si cela passe par les larmes, les difficultés et les épreuves.

La crainte de Dieu

Il y a deux cas de figure vis à vis de la crainte de Dieu. Le premier cas de figure concerne ceux qui ne croient pas en Dieu, qui refusent le sacrifice de Jésus Christ pour leur vie. Cette crainte devrait porter sur le jugement de Dieu :

  • Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre. ” Luc 12:5.
  • “C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.” Hébreux 10:31

Le second cas de figure concerne les personnes ayant accepté Christ comme sauveur, ayant reconnu leur état de pêcheur et ayant demandé pardon à Dieu pour leurs fautes. Si vous êtes dans ce cas de figure, vous ne devriez pas “avoir peur” de Dieu puisqu’Il a promis qu’il ne vous abandonnerai pas.

En revanche, “craindre Dieu” doit nous pousser à lui obéir et à le respecter :

  • Obéir à ses commandements et à sa parole sans compromis et sans selection
  • Respecter sa personne, sa volonté et ses choix même si cela ne nous convient pas

Vous n’avez pas à redouter le jugement de Dieu si vous l’avez choisi comme sauveur et comme maître. Si vous avez décidé d’obéir à Dieu, de vous soumettre à sa volonté et de respecter sa personne et ses choix, alors vous êtes dans une attitude de “crainte de Dieu”. Dans les autres cas, n’est-ce pas le moment de demander pardon à Dieu pour ce manque de crainte et d’obéissance ? Sa miséricorde est aussi pour vous.

Que Dieu vous bénisse !

Ne passez plus à côté d'une news !
Souscrivez à notre newsletter
Soyez le premier à avoir les dernières informations.
S'inscrire à la newsletter !
close-link