[A-Z Challenge] U comme Unité

[A-Z Challenge] U comme Unité

Un jour, deux personnes ont sonné chez moi. Très aimables, ils m’ont rapidement proposé quelques lectures sur la Bible, Jésus… En creusant la littérature, je me suis rendu compte que j’avais en face de moi deux témoins de Jehovah.

Je leur explique alors rapidement ma foi en Dieu et en Christ. Voici quelle a été leur réponse : “Ne croyez vous pas que tous les croyants devraient être unis ?

Par qui est créé l’unité ?

Une lecture dans Ephesiens 4 nous rappelle que l’unité est créé par l’Esprit de Dieu agissant en nous :

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, 3vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.
Ephésiens 4:1-6

La Bible compare régulièrement l’Eglise à un corps. Cette comparaison valide la notion d’unité qui doit exister entre les chrétiens.

Pourquoi tant de dénominations ?

Catholiques, Protestants, Charismatiques, Evangéliques, Pentecôtistes… Dans la chrétienté, il existe plusieurs dénominations pour désigner les chrétiens. Chacune ayant leurs rites, leurs croyances, leurs spécificités.

Cette diversité est premièrement un fait humain. Dès le démarrage de l’église, les divergences d’opinions se sont faites sentir :

  • Actes 15:3 : “Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion
  • Actes 2:11 : “Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible

Aujourd’hui, la diversité de dénominations est due majoritairement à une interprétation des écritures.

Cette diversité est également le fait, en France, de la nécessité de s’organiser en association favorisant la diversité de dénominations.

Bien souvent plusieurs de ces dénominations ont la même base doctrinale permettant même de vivre des cultes en commun : on appelle ça l’oeucuménisme.

L’oeucuménisme est-il toujours possible ?

Il y a selon moi une doctrine indispensable pour vivre l’oeucuménisme :

Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils unique, Dieu manifesté en chair, né d’une vierge, Marie de Nazareth, par le pouvoir du Saint-Esprit, venu du Père avec la nature divine et la nature humaine sans péché. Il est mort crucifié pour l’accomplissement des Ecritures et selon le dessein arrêté de Dieu.
Nous croyons au sacrifice de sa vie parfaite offerte une fois pour toutes sur la croix, et par lequel nous avons le pardon des de nos péchés, la réconciliation avec Dieu, pour que nous ayons la vie éternelle.
Nous croyons à sa résurrection d’entre les morts, à son ascension corporelle auprès de son Père, à son autorité suprême, et à sa médiation auprès du Père en faveur des hommes.
Nous croyons que Jésus-Christ apparaîtra une seconde fois pour faire entrer l’Eglise dans son royaume éternel, pour ressusciter tous les hommes, et pour juger les vivants et les morts, mais personne ne connaît le jour et l’heure de son avènement.
Profession de foi des Assemblées de Dieu de France

Cette doctrine est fondamentale pour vivre l’oeucuménisme. Tout le reste est de l’ordre de l’interprétation des écritures. Chacun possédant sa vision de l’église, son fonctionnement…