L'Oecuménisme : qu'est-ce que c'est ?

L'Oecuménisme : qu'est-ce que c'est ?

Le thème de cet article m’a été proposé par Samuel, un des partenaires financiers de FlechMe !

En voilà un gros mot : Œcuménisme !

L’œcuménisme est un mouvement religieux visant à regrouper différentes dénominations chrétiennes. Car oui, la chrétienté souffre aujourd’hui de multiples subdivisions aux doctrines parfois convergentes, parfois divergentes.

Œcuménisme : Pourquoi tant de subdivisions ?

Oecumenisme : Les différentes branches de la chrétienté
Les différentes branches de la chrétienté !

En regardant cet arbre, de telles divisions peuvent être déroutantes. Pourtant, les divergences d’opinion ne datent pas d’aujourd’hui. On les retrouve dès l’église primitive : Pierre était l’apôtre des Juifs, Paul l’apôtre des Païens. Et il a fallu quelques échanges pour que l’un et l’autre acceptent que leurs divergences étaient un atout pour l’avancement du royaume de Dieu.

Jésus-Christ rassurera, par ailleurs, ses disciples à ce sujet : “Ne l’en empêchez pas, répondit Jésus, car il n’est personne qui, faisant un miracle en mon nom, puisse aussitôt après parler mal de moi.” Marc 9:39.

Ces subdivisions ont pour origines des pratiques sacrales divergentes, des doctrines divergentes (croyances majeures) ou des fonctionnements différents.

Œcuménisme : utopie ?

La chrétienté peut-elle s’unir comme au premier siècle ?

Voici les conditions qui permettraient aux églises de s’unir :

  • Adopter la même doctrine fondamentale
  • Adopter le même fonctionnement (reconnaissance Papale ? Conseil apostolique ? Collège ?)
  • Adopter les mêmes pratiques religieuses (Pratique de la Sainte Cène ? Prières ? Mariage ? Baptême ? …)

Posez-vous un instant. Selon vous, comment cela peut-il se faire ?

En réalité, c’est impossible, inimaginable. Seul Dieu sera capable de rassembler son église lors du retour de Christ.

Alors que faire ?

Si aujourd’hui, il est impensable que les dénominations chrétiennes fusionnent, envisager un travail commun est possible.

Pour cela, il faut être d’accord sur un principe simple :

Jésus est le seul chemin nous menant à la vie éternelle. 

Et donc, toutes doctrines ajoutant d’autres moyens de salut amèneront des problèmes de cohabitation. Si, par exemple, une dénomination prône le salut par l’argent… Je ne suis pas certain de pouvoir travailler avec une telle dénomination.

Pour finir, n’oublions pas que ce qui unit l’Église de Christ (avec un grand E), c’est le Saint-Esprit vivant en chaque croyant né de nouveau. C’est pourquoi, il est tout à fait possible pour deux chrétiens de communautés différentes de vivre un temps de partage, de prière et de communion fraternelle.