Dieu fait toute chose belle en son temps - Ecclésiaste 3:11

Dieu fait toute chose belle en son temps - Ecclésiaste 3:11

Dieu fait toute chose belle en son temps. Certains passages de la Bible sont tellement connus que nous les lisons presque par habitude sans réellement en chercher le sens. Ce passage de l’Ecclésiaste en fait partie :

Ecclésiaste 3:11 : “Il fait toute chose bonne en son temps” (Louis Second)

Contexte

L’Ecclésiaste peint un tableau assez péjoratif de la vie : Tout est vanité. Selon lui, rien n’a de sens, rien n’a de valeur dans cette vie sur terre.

Pourtant, au chapitre 3, après avoir expliqué que la vie est faite d’événements successifs plus ou moins positifs (un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour naître, un temps pour mourir…), l’Ecclésiaste va donner cette note positive à la vie :

“Il fait toute chose bonne en son temps”

L’auteur va alors rappeler que tous ces événements successifs, quand bien même ils seraient négatifs, sont “bons”, dans le sens approprié, car ils sont voulus par Dieu selon une période donnée.

Que s’est-il passé dans la tête de l’Ecclésiaste pour que soudainement, son point de vue sur la vie change ? A ce moment du livre, l’auteur a mis ces événements selon la perspective de Dieu et non selon la perspective humaine.

Ce passage doit nous emmener à reconnaître plusieurs choses :

Entrer dans le temps de Dieu

Ce passage nous rappelle que chaque temps, chaque saison, chaque période est voulu par Dieu. Mais ce passage nous encourage également à entrer dans ce timing.

Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Matthieu 6:34

Il existe beaucoup de rendez-vous divins que la Bible nous invite à ne pas rater :

  • “Il faut aujourd’hui que je demeure dans ta maison” Luc 19:5
  • “Donne nous aujourd’hui, notre pain quotidien” Matthieu 6:11
  • “Priez sans cesse” 1 Thessaloniciens 5:17

 

Quotidiennement, il y a des temps que Dieu a prévu qui sont bons. Ne manquons plus ces temps précieux prévus par Dieu.

Ne rien considérer comme “acquis”

Le syndrome de Semmelweis

Au début du XIXème siècle, beaucoup de femmes préféraient accoucher chez elles, voire dans la rue, plutôt qu’à l’hôpital. En cause, un taux de mortalité maternelle qui atteignaient près de 20% dans les hôpitaux. Une infection post-accouchement, nommée fièvre puerpérale décimait les jeunes mamans.

En 1846, un médecin hongrois, Philippe Semmelweis fut nommé chef de clinique de l’hôpital de Vienne, et décida de s’attaquer à ce fléau.

Semmelweis posa l’hypothèse que cette infection était liée au fait que des étudiants en médecine effectuaient des dissections dans d’autres parties de l’hôpital. Il soupçonna l’existence d’une mystérieuse substance cadavérique qui aurait pu infecter les jeunes mères. Il demanda donc aux médecins de se laver les mains avant chaque examen d’une patiente, pour se débarrasser de la fameuse substance.

Le taux des victimes passa de 20% à 1%.

Semmelweis fut raillé par la communauté scientifique. Les médecins préféraient refuser d’appliquer ses préconisations plutôt que de reconnaître avoir provoqué des milliers de morts en faisant « comme on a toujours fait ». En 1861, Semmelweis publia sa découverte, étayée par l’expérience, mais là encore, le monde médical tira à boulets rouges.

Semmelweis mourut sans que jamais ne fut reconnu le bien-fondé de sa pratique. En 1867, les microbes furent découverts.

Cette histoire a depuis donné lieu au syndrome de Semmelweis, qui consiste à rejeter une idée, même étayée par des chiffres ou des preuves, au simple fait qu’elle est contraire à un dogme ou à des usages établis, la fameuse résistance au changement.

(sources)

On a toujours fait comme ça.

Cette phrase, “On a toujours fait comme ça” est la cause de beaucoup de maux dans nos églises. Malheureusement plus attaché à la forme qu’au fond, certains chrétiens finissent pas croire qu’il n’existe qu’une méthode, qu’une façon de faire, peu importe le service entreprit.

Mais, Pasteur, on a toujours utilisé ce tracte pour l’église !

En lisant les évangiles, je me rends compte que Jésus-Christ n’a jamais utilisé les mêmes méthodes pour guérir ou pour accomplir les miracles, mais en plus Il a sévèrement condamné les religieux qui attachaient plus d’importance à la forme qu’au fond !

Dieu nous appelle à évoluer dans nos fonctionnements, nos méthodes pour s’adapter au public !

Quelque chose qui a marché à une époque, peut ne plus fonctionner aujourd’hui. Cela ne veut pas dire que cette époque n’était pas bonne, mais qu’elle est révolue et qu’elle doit laisser place à une nouvelle saison, une nouvelle aire ! De la même manière, quelque chose qui fonctionne aujourd’hui, peut ne plus fonctionner demain.

Chaque chose que Dieu fait est appropriée, belle… en son temps !

Néanmoins certaines choses restent immuables :

  • L’amour de Dieu
  • La grâce de Dieu
  • Le sacrifice parfait de Christ qui couvre parfaitement le péché de celui qui se repend
  • Le message complet de la Bible qui sera toujours d’actualité

Placer notre confiance en Dieu

Romains 8:28  “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.”

Toutes choses !
Il peut arriver que certaines périodes de nos vies soient plus difficiles à supporter que d’autres. On peut alors se poser cette question : “Pourquoi Dieu m’inflige ça ?
Dans cette situation, il vous est difficile de voir comment Dieu peut se servir de cette épreuve pour en sortir quelque chose de bon.

L’année scolaire 2008/2009 a certainement été la plus inutile, selon moi, pour mon parcours spirituel.  Alors que je quittais le domicile parental et protecteur, je commençais à vouloir découvrir “le monde”. J’enflais d’orgueil car j’entamais un cursus valorisant dans la meilleure école d’ingénieurs informatiques de France. Je laissais la prière et la lecture de la Bible derrière moi pour me consacrer plutôt au cercle d’amis que je fréquentais. D’autant plus que j’ai raté mes examens cette année-là.

Heureusement pour moi, Dieu m’a rattrapé et m’a tendu la main. Si d’un point de vue purement humain, cette année a été très mauvaise, du point de vue de Dieu, elle m’a permis d’acquérir tout ce dont j’allais avoir besoin pour continuer mes études dans l’informatique. Obtenir un diplôme plus tôt que prévu, trouver facilement du travail, être compétent dans mon travail ET servir Dieu avec ces compétences !

Oui, dans ma perspective, cette année a été horrible ! Mais dans la perspective de Dieu, elle était voulue pour me donner de solides bases de connaissances dans l’informatique pour que je le serve dans ce domaine plus tard.

Croire que Dieu fait toutes choses belles selon leur temps, c’est lui faire confiance peu importe les circonstances de notre vie. Oui, Dieu a prévu un temps de ta vie pour pleurer, rire, chercher ou trouver.

Donner du sens à notre vie

Ne vous est-il jamais arrivé de suivre certaines circonstances de votre vie sans savoir où Dieu voulait vous emmener ?

“Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? Jésus répondit: Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.”
Jean 9:1-3

Le timing de Dieu est parfait.

Comprendre, croire et vivre que chaque temps est opportun selon une saison voulue par Dieu doit nous amener à une seule chose : GLORIFIER DIEU.

Toi qui lis ce message, comprends une chose : Si tu ne mets pas Jésus Christ au centre de ta vie, si ton regard n’est pas fixé sur Lui, tu parleras de ta vie comme l’Ecclésiaste : “Vanité des vanités, tout est vanité !“.

Mais au contraire, si tu braques tes regards sur Christ, ton sauveur ET si tu fais de lui ton maître, alors même dans les temps de pleurs, même dans les temps de pertes, tu pourras dire : “Dieu fait toute chose appropriée en leur temps !”.

Ma prière : “Seigneur, aide-moi aujourd’hui à regarder ma vie selon ta perspective. Aide-moi à voir comme toi tu vois !