Pourquoi Dieu est silencieux ?

Pourquoi Dieu est silencieux ?

Imaginez, Tim Cook, grand patron d’Apple, arriver sur scène lors du prochain Keynote et après avoir attendu la fin des acclamations, Tim Cook entame son discours promotionnel du prochain iPhone par 5 longues minutes de silence. Malaise… Le public se regarde interloqué, et se demande pourquoi le grand patron des nouvelles technologies ne parle pas.

Imaginez maintenant que vous ayez une question très urgente à poser à votre ami ou votre conjoint et qu’une fois la question posée, ce dernier vous regarde silencieusement sans réponse. Quelle serait votre réaction ? Colère, énervement, agacement…

Le silence est insupportable lorsque l’on attend une réponse !

La Bible nous enseigne que Dieu est un dieu de parole. Toutes choses ont été créées par sa parole : “Dieu dit : ‘Que la lumière soit’, et la lumière fut !
Par ailleurs, la Bible est sa parole, elle est inspirée par lui, pour nous édifier, nous instruire, nous guider, nous reprendre (“Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice” 2 Timothée 3v16).

En parcourant la parole, on prend conscience que Dieu communique sa volonté aux hommes (Il demandera à Noé de construire l’Arche, à Moïse de conduire son peuple, à Abraham de sacrifier son fils…), aujourd’hui encore sa volonté nous est transmise. Dieu parle encore.

Mais parfois, face à un problème ou une difficulté, nous attendons la réponse de Dieu et nous avons la sensation que Dieu ne répond pas. Ne vous êtes-vous jamais dit “J’ai l’impression que Dieu est silencieux avec moi !

Dieu est il silencieux ?

Dieu est silencieux ? Ou suis-je sourd ?

Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre !

Il nous arrive parfois que nous ayons une idée préconçue de la volonté de Dieu. Nous aimerions que Dieu fasse entrer sa volonté dans la notre.
Dieu a déjà parlé, mais la réponse ne nous a pas plu, elle va à l’encontre de ce que nous avions prévu ou de ce qui se fait naturellement.

Parfois, la réponse de Dieu peut être trop dure à recevoir et nous la rejetons en espérant que Dieu donne une autre réponse.

On peut lire dans le livre de Job ce verset : “Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde.” (Job 33v14). Une autre version (synodale) traduit : “Dieu parle cependant une fois, même deux fois; mais on n’y prend pas garde.

Quand Dieu reste silencieux, sachons nous remettre en question. Dieu n’a-t-il pas déjà répondu ? Ne m’a t-il pas déjà parlé ? N’a-t-il pas déjà apporté une solution à mon problème ? Ne restons pas sourd aux paroles de Dieu. Sa volonté est bonne pour notre vie. Il veut nous conduire dans de verts pâturages, près des eaux paisibles.

Dieu est silencieux ? Ou est-ce que je ne reconnais pas sa voix ?

Nous vivons, aujourd’hui, dans une société de bruits. La musique est omniprésente, le bruit de la ville est partout. Je rédige cet article avec une route passante en bruit de fond… Dur de retrouver calme et tranquillité !

Au milieu de tout ce bruit, il est parfois compliqué d’entendre la voix de Dieu.

Jean 10v7 : “Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent.

Entendre la voix de Dieu est un exercice qui s’apprend. Nous devons aiguiser notre ouïe pour être capable d’entendre Sa voix. Un exemple simple de la Parole de Dieu est l’appel de Samuel.

Samuel était un jeune homme contemporain d’une époque où les paroles de Dieu étaient rares. Son maître était Elie, une personne habituée à entendre la Voix de Dieu puisqu’il était prophète.
Alors qu’ils dormaient, Dieu appela Samuel à trois reprises. Ne connaissant pas encore la voix de Dieu, Samuel pensa d’abord qu’Elie l’appelait. C’est au bout de trois appels et de l’enseignement d’Elie qui Samuel répondit à la voix de Dieu.

Samuel a appris à reconnaître la voix de Dieu. Sachons exercer notre oreille spirituelle à entendre la voix de Dieu. Dieu parle encore aujourd’hui.

Dieu n’est pas forcément muet, c’est peut-être à nous d’exercer notre oreille à entendre sa voix.

La réponse est évidente

Seigneur, est-ce que je dois aller à l’église ce matin ?”, “Ô Dieu, dis-moi si je dois lire ma Bible aujourd’hui ?“…

J’ai fait plusieurs colos en tant qu’animateur, et il m’est déjà arrivé qu’un enfant vienne me voir en me posant cette question : “Est-ce que je suis obligé de prendre ma douche ce soir ?“, et alors que je lui demande : “A ton avis ?“, il comprend que la réponse à sa question était tellement évidente qu’il n’avait pas besoin de la poser.

Il peut nous arriver parfois de poser ce genre de question à Dieu, en espérant qu’en la posant, Dieu change de réponse. Et lorsque nous la posons, Dieu reste silencieux, parce que la réponse est évidente.

Alors que Jésus était en face de lui, le souverain sacrificateur lui posa une question : “Es-tu le Christ ? Le fils de Dieu ?” Jésus garda alors le silence, car la réponse à sa question était évidente. Nombre de prophéties de la Torah (que le souverain sacrificateur était sensé connaître) annonçant le Messie avaient été accomplies.

Rappelons-nous que Dieu ne change pas, et sa parole ne change pas. Si la réponse est évidente car inscrite dans sa parole, n’attendez pas de Dieu que sa réponse change.

Dieu veut éprouver notre foi et notre patience

Lamentations 3 v26 : “Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel.”

Nous pouvons parfois ressentir le besoin d’être rassuré quand nous entrons dans les plans de Dieu.
Dieu nous a communiqué une parole précise et claire sur une situation, mais cette parole nécessite la mise en oeuvre de notre foi. Dieu veut nous apprendre à mettre notre foi en pratique. N’a-t-il pas dit dans sa parole :

Psaumes 33 v 9 : “Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe.”

Dieu dans sa miséricorde et son amour peut nous confirmer sa parole :

Juges 6 v 33 :
“Gédéon dit à Dieu: Si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l’as dit, voici, je vais mettre une toison de laine dans l’aire; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l’as dit.

Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l’eau plein une coupe. Gédéon dit à Dieu: Que ta colère ne s’enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois: Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison: que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée.

Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée.”

Nous le voyons, Gédéon a exprimé le désir de fortifier sa foi. Mais je crois qu’il y a un temps pour tout. Oui, Dieu veut fortifier notre foi et quand il parle, il confirme également, car il connaît la nature humaine. Mais Dieu attend également que nous mettions notre foi en pratique et que nous entrions dans ses promesses.

Comme Abraham, il faut parfois partir sans savoir où l’on va. Une parole de Dieu doit nous suffire pour avancer.

Conclusion

Dieu parle. Il n’est pas un Dieu oublieux et veut nous conduire dans ses voix.

En lisant le Psaume 22, psaume prophétique des souffrances de Jésus à la croix, on se rend compte que même Jésus a fait face au silence de Dieu “Mon Dieu, je crie le jour et tu ne réponds pas“.

Si vous avez la sensation que Dieu ne vous parle pas, priez, allez à sa rencontre, persévérez dans sa présence. Analysez ce que vous avez déjà reçu.